Avec la nouvelle loi RGPD, il est temps de faire attention à vos données personnelles sur Facebook.

Avec la nouvelle loi RGPD, il est temps de faire attention à vos données personnelles sur Facebook.

#

 

 

Facebook est, depuis un certain temps, au centre de controverses sur les violations de données, notamment depuis l’affaire Cambridge Analytica. 

Avec de plus en plus d’annonceurs se retirant de Facebook, la nouvelle loi RGPD vient comme une autre situation délicate pour le site social largement populaire.

Avec la nouvelle loi RGPD, il est temps de faire attention à vos données personnelles sur Facebook.

Le règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur le 25 mai 2018, est un règlement sur la protection des données et la vie privée pour tous les individus au sein de l’Union européenne (UE) et de l’Espace économique européen (EEE). Il traite également de l’exportation des données personnelles en dehors de ces zones. Selon la loi, “le RGPD ne s’applique pas seulement aux organisations situées dans l’UE, mais il s’appliquera également aux organisations situées en dehors de l’UE si elles offrent des biens ou des services aux personnes concernées de l’UE ou surveillent leur comportement. Il s’applique à toutes les entreprises qui traitent et détiennent les données personnelles des personnes concernées résidant dans l’Union européenne, quelle que soit la localisation de l’entreprise”. Ce n’est que lorsque la personne concernée a donné un consentement éclairé que les processeurs et les contrôleurs de données peuvent utiliser les données pour des raisons autres que la base juridique pour le faire.

 

Ceci a entraîné des perturbations majeures pour une foule d’entreprises, en dehors de l’industrie évidente de la technologie publicitaire. De nombreux sites web ont entièrement bloqué les utilisateurs de l’UE, tandis que d’autres les ont redirigés vers une version édulcorée de leur site web, afin de se conformer à la loi sans perturber leurs activités actuelles. Selon Wikipedia, le volume des ventes de placements de publicité comportementale en ligne en Europe a chuté de 25 à 40 % le 25 mai 2018.

Facebook, a apporté de légères modifications à sa politique de confidentialité, mais reste en grande partie non affecté car pour la plupart, il a bien le “consentement” de la personne concernée en raison de ses paramètres de confidentialité très compliqués, sur lesquels la plupart des individus peu méfiants appuient sur “J’accepte”. Pourtant, Facebook prétend apporter des modifications en matière de confidentialité, non seulement pour les pays de l’UE, mais aussi au niveau mondial, afin de s’aligner sur le RGPD. Cela signifie simplement que les paramètres de confidentialité et les procédures de consentement seront plus compliqués que jamais, le but ultime étant d’épuiser l’utilisateur jusqu’à ce qu’il abandonne à mi-chemin et clique sur le bouton “J’accepte”. Cela libère Facebook de toute allégation de violation de données, de n’importe quel pays du monde, à l’avenir. Certes, le RGPD porte un coup aux applications tierces qui utilisaient abusivement les données de Facebook, mais comment peut-on être sûr que Facebook lui-même n’utilisera pas abusivement nos données sous prétexte de nouveaux changements en matière de confidentialité ?

 

Néanmoins, depuis 2016, date à laquelle le RGPD a été fait et Cambridge Analytica a violé la vie privée de près de 87 millions de profils Facebook, on a constaté une baisse du nombre d’annonceurs sur Facebook, ce qui a considérablement affecté les taux de CPC en général. Du point de vue des annonceurs, cela a été une tournure favorable des événements, à condition qu’ils soient basés hors de l’UE, car ils sont en mesure d’exploiter un meilleur retour sur investissement avec des dépenses moindres, en raison de la baisse des taux de clics en général.

Et donc pour résumer, alors qu’il pourrait y avoir un gain à court terme propagé par RGPD, à long terme, nous allons voir Facebook et éventuellement d’autres sites web liés, créer un piège plus serré autour de nos données, au nom de la législation, en utilisant au maximum les failles de la loi et en trouvant des moyens de les monétiser.

Télécharger le PDF – Avec la nouvelle loi RGPD, il est temps de faire attention à ses données personnelles sur Facebook

On ne peut que s’interroger sur le fait de vivre dans un monde où nos données personnelles en ligne sont aussi sécurisées qu’un casier dans notre appartement. D’ici là, nous devons simplement rester vigilants !